Une belle saison s’achève, la suivante se prépare

Fort de son expérience acquise depuis plus de 25 ans dans l’organisation d’épreuves d’endurance et sprint réservées aux véhicules modernes et historiques, V de V Sports tire le bilan d’une saison 2018 passionnante à bien des égards, et se projette désormais sur une campagne 2019 qui passera par des circuits toujours aussi attractifs pour ses concurrents.

Toujours soucieux de proposer les meilleurs terrains de jeu, Eric Van de Vyver est resté fidèle à la tradition en menant les pilotes sur les plus beaux tracés de l’Hexagone, mais également sur des références européennes. Barcelone, Magny-Cours, Circuit Paul Ricard, Dijon-Prenois, Navarra, Le Mans et Estoril, toutes ces pistes ont une histoire et offrent une technicité qui font le bonheur des amoureux de la course. C’est dans ces excellentes conditions qu’ont ainsi pu s’exprimer les concurrents fidèles des meetings V de V.

Tête d’affiche des V de V Endurance Series, le plateau Endurance GT / Tourisme / LMP3 / PFV a tenu toutes ses promesses en nous gratifiant, comme chaque année, d’un incroyable scénario qui nous a tenu en haleine tout au long de l’année, jusqu’à l’épilogue en terre lusitanienne où ils étaient encore plus d’une dizaine de pilotes, en LMP3 à encore pouvoir prétendre coiffer la couronne de champion 2018. Une distinction décernée au bout du suspense à Matthias Kaiser, qui évoluait à bord d’une Ligier JS P3 engagée par une équipe Wimmer Werk Motorsport débutante dans le championnat, mais qui a su rapidement trouver les clés du succès face aux références de la catégorie. Grâce aux coûts d’engagement parmi les plus réduits sur le marché, les budgets d’exploitations contenus de ces prototypes LMP3, et leur plaisir de conduite, cette formule proposée par V de V Sports, avec des épreuves jugées sur 4 ou 6 heures, reste l’une des meilleures pour se préparer à concourir au plus haut niveau de la planète endurance. Ajoutons à cela la présence de véhicules de types GT et Silhouette – Ferrari 488 GT3, Lamborghini Huracan GT3, Foenix ou Renault R.S. 01 – l’attrait pour les spectateurs et téléspectateurs, qui peuvent suivre en direct l’intégralité des courses, est bien réel.

Au sein des meetings V de V, l’endurance est également à l’honneur avec les Véhicules Historiques de Compétition qui s’affrontent lors de deux courses d’une heure. Cher à Eric Van de Vyver, ce plateau a connu en 2018 un regain d’intérêt avec un savant mélange de VHC, de Saloon Cars et de Porsche de la Ferdinand Cup. Ce cocktail fut la garantie de grilles de départs richement garnies, car plus de quarante véhicules étaient dans les starting-blocks à Magny-Cours, au Castellet, à Dijon et au Mans. Les prototypes, Porsche 911, Ford GT40 et autres autos qui marquèrent l’Histoire de la course ont toujours une incroyable cote d’amour auprès des concurrents, mais aussi du public, et ils ont plus que jamais participé au spectacle, mis en lumière par la présence d’un grand champion, Henri Leconte, qui retrouva avec bonheur l’ambiance du V de V et l’habitacle de la TVR qui lui avait déjà permis de s’illustrer par le passé. Son ambition est d’ailleurs claire : revenir au plus vite !

Les épreuves « sprint » ont elles-aussi pimenté le menu des week-ends V de V. Par le dynamisme de leurs courses (2, 3 ou 4 par meeting, selon les plateaux, soit un temps de roulage inégalé), les pilotes de Funyo SP05 et F5, ainsi que les concurrents du Challenge Monoplace, réservé aux Formule Renault 2.0, s’en sont donnés à cœur joie et nous ont offert un festival de batailles et de dépassements lors de chacune de leurs sorties.

« Une nouvelle très belle saison vient de s’achever et tous les ingrédients étaient réunis pour perpétrer la tradition du succès des meetings V de V Endurance Series, confie Eric Van de Vyver. Nous sommes toujours soucieux de proposer le meilleur rapport prix / temps de roulage / plaisir, et c’est ce qui a fait, jusqu’à présent, la réussite de nos épreuves. Je tiens à remercier nos partenaires, sans qui cette aventure ne serait pas possible, et notamment Philippe Charriol, qui nous a rejoint cette saison avec son impressionnante collection de montres, joaillerie, accessoires, et qui se révèle également en piste un redoutable compétiteur. Mais aussi, bien sûr, nos concurrents pour leur fidélité, à qui je souhaite plus que jamais offrir un cadre toujours plus attractif pour 2019. »

Dans cette optique, le rendez-vous est pris pour une nouvelle saison passionnante, qui passera comme cette année par le Circuit de Catalunya, en Espagne à Barcelone (22-24 mars), le Circuit de Nevers – Magny-Cours (3-5 mai), le Circuit Paul Ricard (24-26 mai), Dijon-Prenois (5-7 juillet), le Circuito de Navarra (6-8 septembre), le Circuit Bugatti au Mans (11-13 octobre) et le Circuito do Estoril, au Portugal (1er-3 novembre). A vos agendas !

©2019 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio