Portimao – Jour 3 : Tous les éléments du meeting réunis sur la dernière journée !

Dernière journée d’action pour les V de V Endurance Series sur l’Autódromo Internacional do Algarve, à Portimão, et des conditions mêlant pluie, soleil, vent, fraîcheur et chaleur. Soit tous les ingrédients qui ont fait cette deuxième manche de la saison 2017 une véritable réussite.

6 Heures Endurance Proto V de V : TFT double au scratch et en Prestige

Il devient difficile de rédiger des accroches originales à l’issue des courses de protos CN, car depuis l’an passé, cela devient une habitude, à la fin, c’est – souvent – la Norma M20 FC n°2 qui gagne ! Ander Vilarino, Alain Ferté et Philippe Illiano, les champions en titre, en font une nouvelle démonstration en dominant cette épreuve de 6 heures en Algarve. A la régulière, et malgré le nombre important de passage handicap par les stands, au nombre de 12, imposés par leurs statuts (deux pilotes Elite et un Gentleman), ils s’emparent des commandes exactement à mi-course et gèrent dès lors leur leadership.

En premier lieu face à une concurrence venue de son propre camp. Associés sur la Norma n°8 TFT, Capillaire / Creed / Melnikov s’affirment comme des prétendants à la victoire, occupant les commandes durant une bonne partie du début de course, mais doit se résoudre à céder ce succès à la n°2 dans des conditions particulièrement délicates, puisque l’épreuve fut marquée par plusieurs épisodes pluvieux. Des conditions qui ne nécessitent pas forcément la monte de pneumatiques Michelin rainurés, mais qui compliquent les stratégies des différents teams. C’est en tout cas grâce à elles que la Norma n°22 DB Autosport réalise une superbe remontée aux avant-postes. Aux mains de Delafosse / Vaucher / Accary, le proto bourguignon navigue autour du Top-5 durant la première partie, puis passe à l’offensive et s’invite sur la troisième marche du podium, dont il prive le n°6 TFT de Bazaud / Thirion / Caillon.

Ces trois hommes, s’ils ne peuvent accrocher un quatrième podium scratch consécutif, n’en remportent pas moins la victoire en Prestige. Une consécration acquise en devançant la n°40 Equipe Palmyr de Mondolot / Zollinger / Thuner, 5e au classement, la n°14 CD Sport de Bole-Besançon / Scheier / Taittinger (polemen) et la n°5 TFT de leurs équipiers Cimadomo / Rihon / Philipps, 2e de la classe. Soit, vous l’aurez compris, le second doublé de la formation de Tony Pereira.

Plusieurs autos ont été victimes de divers soucis, telles les Norma n°67 Lamo Racing Car, tout de même 10e à l’arrivée, n°41 Equipe Palmyr, n°66 RC Formula ou n°21 DB Autosport. Une véritable déception pour cette dernière qui s’était jouée des conditions pour pointer en tête avant d’être victime de son moteur au terme de la première heure. Signalons, enfin, la belle prestation de IF Motorsport qui place la Norma n°49 de Dunn / Hart / Wilson en 9e position.

Formula – Course 3 : Dans la famille Hériau, je voudrais Gilles

Investi cette saison du statut de prétendant au titre, Gilles Hériau (Formula Motorsport) décroche dimanche matin, à la fraîche, son deuxième podium du week-end. Mais après avoir terminé en seconde position de la première manche, il grimpe cette fois sur la plus haute marche au terme d’un cavalier seul en tête. Le pilote breton prend le meilleur sur Michael Benyahia (R-ace GP) à l’extinction des feux, ce dernier se faisant par la suite déborder par Diego Bertonelli (TS Corse). Tous deux démontrent ainsi leur rapide adaptation à la discipline monoplace, mais le premier, après avoir réalisé le doublé hier, ne peut cette fois accéder au Top-3. Celui-ci est en effet complété par Laurents Hörr (Dutt Motorsport), qui a savamment préparé son retour aux avant-postes après s’être élancé, hier, depuis le fond de grille en raison d’un souci de pneumatiques en qualifications. En Gentleman, la lutte se poursuit entre « Lebreton » (Formula Motorsport) et Pietro Peccenini (TS Corse). Comme la veille, l’avantage revient au Français, tandis que Grégory Choukroun (Lamo Racing Car) reproduit sa performance d’hier avec la 3e place. Soit le même podium qu’en Course 2.

©2020 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio