La Norma à moteur turbo dévoilée au public à Magny-Cours

Après avoir été étrennée à Nogaro, la semaine passée, la Norma M20 FC propulsée par le moteur 1,6 litres turbo développé par RDM, le seul préparateur autorisé en V de V, a limé la piste à Magny-Cours aux mains de différents pilotes.

Cette première journée d’action dans la Nièvre fut consacrée aux essais privés, et parmi eux les tests du Challenge Européen Endurance Proto. L’occasion pour Norma Auto Concept et RDM de présenter leur nouveauté, en cours de développement, mais dont les performances semblent déjà attester d’une équivalence, au chrono, avec le moteur atmosphérique, et qui séduit les concurrents qui ont eu le loisir de l’essayer, avant que d’autres prennent la relève demain.

« Je tiens tout d’abord à remercier Norma de nous avoir fait profiter de toute son expérience pour la bonne mise en route de ce moteur, nous a confié Daniel Fasano, créateur de RDM. L’objectif pour nous était d’offrir les mêmes performances que le bloc atmosphérique et nous sommes d’ores et déjà parvenus à une équivalence, sachant que ce moteur est jeune et qu’il fera encore l’objet d’une phase de mise au point durant l’hiver. Ces débuts ont en tout cas été très prometteurs. La grosse différence s’observe au niveau de sa plage d’utilisation, car il peut atteindre 6500 tr/min, quand le Honda en prend 8000, tandis que le couple est volontairement limité à 35 m/kg, soit 10 de plus que l’atmo. Les pilotes se sont très vite adaptés et le témoignage en sont les chronos, sensiblement similaires. »

« Nous avons été agréablement surpris après le premier roulage effectué à Nogaro, poursuit Norbert Santos, Directeur de Norma Auto Concept. Aux dire des pilotes qui l’ont testé, il y aura beaucoup de plaisir à prendre. Une nouvelle ère est en train de s’ouvrir et j’ai hâte que les pilotes qui ont montré leur intérêt ici puissent le tester et l’apprécier à sa juste valeur en nous communiquant les mêmes impressions que celles relevées aujourd’hui. »

Guillem Roux, le directeur technique de Norma, nous explique les modifications qu’il fallut apporter au châssis pour lui greffer ce moteur 1,6 litres turbo : « En réalité, il n’a fallu en faire que très peu car il est plus compact que le Honda, il se loge donc très facilement. Il a simplement fallu composer avec le refroidissement, l’échangeur eau / huile différent du Honda, mais cela s’est très bien passé. On est très vite arrivé au même niveau de performance et c’est de très bon augure. Contrairement aux idées reçues, la différence de poids est très faible, de l’ordre de deux kilos sur l’ensemble de la voiture, c’est donc insignifiant. RDM va encore travailler sur l’agrément de conduite avec la pédale d’accélérateur et ça devrait aller encore mieux. »

©2020 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio