Navarra – Présentation : la course reprend ses droits !

Deux mois c’est long, mais les pilotes sont impatients de reprendre le chemin des circuits. Ce sera chose faite, ce week-end, sous le soleil de l’Espagne et de Navarra que découvriront les concurrents des V de V Endurance Series.

TELECHARGER LES HORAIRES

Nouveauté au menu du calendrier concocté par V de V Sports, le tracé de Navarra, long de 3,933 km, est composé de 15 virages qui offrent une combinaison de passages rapides, lents, d’une ligne droite de 800 mètres et de portions très techniques. Ce circuit situé à Los Arcos, en Navarre, au nord-ouest du pays, à quelques kilomètres de la frontière française et de Biarritz, est un circuit moderne inauguré en juin 2010.

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV V de V

Seize LMP3 sont inscrites sur la liste des engagés de ce meeting de rentrée. Avec bien sûr en tête d’affiche la Ligier JSP3 n°22 Inter Europol Competition de Jakub Smiechowski et Pontus Frederiksson, les leaders du Challenge qui restent sur une victoire sur le Circuit Paul Ricard et une deuxième place à Dijon-Prenois. Ils devront faire face à une concurrence relevée, en premier lieu au sein de leur propre camp puisque Paul Scheuschner, à bord de la Ligier n°33, les talonne au classement. A surveiller également, la rapide Norma M30 n°30 CD Sport qui, en l’absence de Vincent Beltoise, sera confiée à Kevin Bole Besançon, de retour dans l’écurie paloise, Alexis Carmes, nouveau venu dans l’effectif, et Nicolas Melin, fidèle du team depuis Magny-Cours.

Premier du Prestige et 4e au général, le trio Page / Garcia / Sanjuan tentera de consolider son leadership au volant de la Ligier n°77 du Graff, tandis que deux autres équipages tenteront de goûter à nouveau au Champagne de la victoire. Wimmer / Kaiser / Still, dont la Ligier n°26 s’était imposée dans la Nièvre, mais également Arnold et Maxime Robin / Paillot, derniers vainqueurs en date en Côte d’Or avec la Norma n°72 TFT.

Team Virage engagera deux Ligier pour Caouette / Valenza / Lappalainen (n°94) et Enqvist / Rattenbury (n°95), et l’on saluera le retour à domicile de la Ligier n°5 Nefis by Speed Factory pour Abello / Fuster / Van Oostrum. La liste est longue, mais l’on notera également les prétentions de TFT avec la Norma n°9 de Rihon / Croullet, ou de DB Autosport avec la Norma n°21 de Bassora / Bèche / Perissel, sans oublier SRT 41 avec la Ligier n°84 de Ben Moussa / Aoki / Bailly, les trois membres de la filière Frédéric Sausset « Un Volant pour tous ».

Dans le clan des PFV, le duel reprend entre la Renault R.S. 01 n°16 DEMJ de Mugelli / Sarrailh et les Foenix n°11 de Van de Vyver / Pourquie / Gasperini et n°87 de Faure / Charriol / Cochet. En GT, enfin, la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet tentera de poursuivre sur sa lancée victorieuse.

Challenge Funyo V de V

Auteur d’un presque sans faute à Dijon, Eric Tessier, fer de lance de l’armada AGR Bleu Mercure, se présentera en leader à Navarra, nanti d’une confortable avance sur son équipier Aurélien Robineau, l’homme fort du Castellet. Mais gare à Nicolas Cannard. Après avoir manqué l’occasion de se refaire sur ses terres bourguignonnes, le champion en titre et pilote HMC Racing aura à cœur de retrouver place sur la plus haute marche du podium. Un honneur que tentera d’accrocher Patrick Seille (AGR Bleu Mercure), qui l’occupa à Magny-Cours. Ou un premier succès que tentera de décrocher Cyril Leger qui, à bord de son prototype SP05 de J&L Pure Racing, multiplie les podiums au milieu des deux écuries phares du Challenge. Ne pas oublier non plus Jonathan Dessens (AGR Bleu Mercure) ou Nicolas Sturm (AVEC Motorsport) qui frappent aux portes du Top-5.

Challenge Monoplace V de V

Qui enrayera la marche victorieuse de Nicolas Varrone ? Depuis le début de saison, l’Argentin, qui débuta avec Inter Europol Competition avant de garnir les rangs de TS Corse à partir du Castellet, a remporté la moitié des huit courses disputées. Le Français Grégory Segers (Lamo Racing Car) lui a donné la réplique en deux occasions, à Magny-Cours puis à Dijon, tandis que le Suédois grimpa sur la plus haute marche également dans la Nièvre. Pietro Peccenini (TS Corse), 4e du classement général, y goûta également en ouvrant le palmarès 2018 à Barcelone, et occupe aujourd’hui la tête des Gentlemen. Mais la lutte est intense face à ses rivaux. A commencer par Michel Piroird, tête de liste d’une armada Formula Motorsport dans laquelle figure, dans l’ordre au classement, « Lebreton » et Nicolas Melin. Rien n’est joué, d’autant qu’Alain Bucher (Lamo Racing Car) et Christophe Girardot (AGR Bleu Mercure) sont loin d’être distancés !

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio