Navarra – Jour 1 : La belle rentrée des classes

Depuis le temps qu’ils l’attendaient… ça y est ! Sous le beau soleil espagnol du Circuito de Navarra, les concurrents des V de V Endurance Series ont repris la piste lors d’une – venteuse – première journée consacrée aux essais privés et libres de cette cinquième manche de la saison 2018. Moteurs !

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP3 / PFV V de V

Monza Garage débute et conclut cette mise en jambe en tête de liste du plateau. Après avoir dominé les premiers essais du jour, la Ligier JSP3 n°69 de Corbette / Winslow / Laskaratos s’affirme de nouveau à l’issue des essais nocturnes, créditée d’un chrono en 1’36’’887 lorsque les températures sont les plus fraîches et la piste par conséquent plus rapide. Dans un copier-coller de la session matinale, DB Autosport se positionne en embuscade, la Norma M30 n°21 de Bassora / Bèche / Perissel décrochant la deuxième performance de ce vendredi en 1’37’’191. C’est 0’’332 de mieux que la Ligier n°65 Viper Niza Racing de Khoo / Moore / Ang qui s’était hissée en seconde position des Essais Libres 2 derrière la Ligier n°22 Inter Europol Competition de Smiechowski / Fredriksson / Hippe.

Les champions en titre et actuels leaders du Challenge bouclent cette journée en 6e position derrière une armada de Ligier, dans l’ordre la n°26 Wimmer Werk Motorsport de Wimmer / Kaiser / Still et la n°95 Team Virage de Enqvist / Rattenbury. L’équipe espagnole, qui évolue sur ses terres et qui engage un deuxième proto pour le trio Caouette / Valenza / Fontana, apparaît également au 7e rang en fin de journée devant la Ligier n°33 Inter Europol Competition de Scheuschner / Muller-Crepon et la Norma n°30 CD Sport de Bole-Besançon / Carmes / Melin.

Au tableau des PFV, la FOENIX n°87 Solution de Faure / Charriol / Cochet (photo ci-dessus) et la Renault R.S.01 DEMJ de Mugelli / Sarrailh s’échangent les meilleurs chronos, le meilleur de la journée revenant à la première en 1’38’’767. Quant au GT, il reste la main mise de la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet avec un temps de 1’40’’312 signé le matin.

Challenge Funyo V de V

Le match entre HMC Racing et AGR Bleu Mercure est lancé. Si Nicolas Cannard, membre de la première écurie, fut le premier à s’affirmer en dominant Essais Privés et Libres 1, l’avantage chronométrique de cette première journée revient à Aurélien Robineau (photo) qui conclut en 1’44’’942, 0’’794 devant Nicolas Sturm qui affiche ses prétentions à bord de son prototype SP05 du team AVEC Motorsport. Tous trois auront monopolisé le tiercé de tête des deux séances libres, brigué par de nombreux prétendants. Citons dans l’ordre de la hiérarchie du jour Jonathan Dessens (AGR Bleu Mercure), Eric Tessier (AGR Bleu Mercure), Yves Orhant (Y.O. Concept) ou Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure), tous relevés sous la barre des 1’47’’.

Challenge Monoplace V de V

Première journée studieuse pour les pilotes de Formule Renault 2.0 qui ont débuté avec quatre heures d’essais privés. Lors de cette mise en jambe matinale, le meilleur chrono est décroché par l’indéboulonnable leader du Challenge, l’Argentin Nicolas Varrone. Le pilote TS Corse n’a pas fait dans la dentelle, s’invitant ensuite à l’issue des deux séances libres au sommet de la hiérarchie, concluant la journée avec un chrono en 1’39’’562 qui lui permet de devancer ses deux principaux rivaux. Dans l’ordre du classement provisoire, d’ailleurs. Le Français Grégory Segers (Lamo Racing Car), en effet, établit une performance en 1’40’’116, devant le Suédois Edward Jonasson (Inter Europol Competition), distant de 0’’923, et qui avait signé le deuxième temps des Essais Libres 1. Pigiste de luxe au sein de CD Sport, qui débute cette saison en Monoplace, Augustin Collinot se classe à deux reprises au 4e rang, prêt à profiter de la moindre défaillance des trois ténors pour briguer un premier podium pour ses débuts dans le championnat, à l’image de Victor Jabouille (Lamo Racing Car) qui monte en puissance. Dans le clan des Gentlemen, l’avantage revient pour l’heure à Pietro Peccenini, l’Italien de TS Corse relevé en 1’41’’421. Il devance d’abord Alain Bucher (Lamo Racing Car) et Nicolas Pironneau (Formula Motorsport), puis « Lebreton » (Formula Motorsport) et Thierry Malhomme (Lamo Racing Car).

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio