Le(s) point(s) à mi-saison : Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV

Le cap de la mi-saison 2018 a été franchi lors du précédent meeting à Dijon. De l’action, des rebondissements, les quatre premières manches ont été riche en évènements. L’heure est donc maintenant venue de faire le point sur les points au championnat avant les vacances et la reprise, à Navarra, fin août. Aujourd’hui, intéressons-nous au Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV.

LMP3

La dernière escale en Bourgogne a redistribué les cartes dans la catégorie LMP3. L’absence de l’écurie Cool Racing permit en effet à Vincent Beltoise, cinquième à son arrivée à Dijon, de faire un bond au classement et d’accéder au podium provisoire. Associé à différents pilotes à bord de la Norma M30 n°30 du team CD Sport (Nicolas Mélin, Kevin Bole-Besançon, Grégory Guilvert, Eric Debard, Fabien Lavergne), il totalise aujourd’hui 76,5 points. Soit 42 de moins que l’équipage leader, emmené par le double champion en titre Jakub Smiechowski. Crédité de 118,5 points, le Polonais, accompagné du Suédois Pontus Fredricsson sur la Ligier JSP3 n°22 d’Inter Europol Competition, enchaîne les places d’honneur depuis Barcelone et s’imposa sur le Circuit Paul Ricard, fin mai. Une nouvelle victoire semblait ensuite se profiler à Dijon, mais des pneumatiques à l’agonie obligea le duo à se contenter de la deuxième marche du podium.

En cas de défaillance – qui paraît peu probable tant la maîtrise caractérise la n°22 depuis deux ans – Inter Europol Competition peut s’appuyer sur Paul Scheuchner. Au volant de la Ligier n°33, l’Allemand, qui comme Beltoise a connu plusieurs équipiers (Xavier Michel, Peter Elkmann, Hendrik Still, Luca Ludwig) totalise 80,5 points, et se retrouve donc désormais sous la menace du Français. Au pied du podium provisoire apparaît ensuite le trio de la Ligier n°77 du Graff composé de Sébastien Page, Esteban Garcia et Luis San Juan. Leaers du Prestige, ils comptent 67 points à leur actif, soir une petite unité seulement devant la Ligier n°26 Wimmer Werk Motorsport confiée à Felix Wimmer et Matthias Kaiser, victorieux à Magny-Cours. Grace à leur succès dijonnais, Arnold et Maxime Robin, et Philippe Paillot, bien qu’absents à Barcelone, ont quant à eux hisser la Norma n°72 TFT dans le Top-10, à la 9e place très exactement, avec 55 points.

CLIQUEZ ICI pour télécharger le classement général LMP3

GT/PFV

Le rang des PFV s’est enrichi, depuis le Castellet, des FOENIX de Solution F qui évoluaient jusqu’alors en GT. La Renault R.S. 01 n°16 DEMJ de Patrick Sarrailh et Massimiliano Mugelli caracole donc logiquement en tête de la catégorie avec 128 points au compteur. La FOENIX n°87 de Gérard Faure et Ludovic Cochet pointe ensuite au deuxième rang avec 49 points, devant la n°96 de Philippe Charriol, crédité de 46 points. Avec la Renault R.S. 01 n°23 DEMJ, Lucien Crapiz et Jacques Savariau sont quant à eux leaders du Prestige.

CLIQUEZ ICI pour télécharger le classement général PFV

En GT enfin, l’affrontement entre la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom et la Lamborghini Huracan GT3 n°46 AB Sport Auto tourne pour l’heur à l’avantage de la première. Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et jean-Bernard Bouvet ont pour l’heure engrangé 126,5 points, contre 113 à Harry Teneketzian et Tiziano Carugati, et 86 à Joffrey de Narda qui dut faire l’impasse sur Magny-Cours.

CLIQUEZ ICI pour télécharger le classement général GT

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio