Le Mans – Jour 2 : Des nuages, des nuages, avant la pluie !

Les prévisions météo se sont révélées exactes. Au terme d’une deuxième journée se déroulant principalement sur le sec, la pluie est bel et bien venue jouer les troubles fêtes, en ce samedi, lors de l’escale des V de V Endurance Series sur le circuit Bugatti du Mans.

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV V de V

La Ligier JSP3 n°59 Monza Garage domine une nouvelle fois les Essais Libres 3 avec la paire Corbett / Winslow, mais c’est à une domination DB Autosport que l’on assiste en qualifications. La Norma M30 n°21 de Bassora / Bèche / Perissel, en 1’30’’748, devance en effet la n°20 des locaux Lionel et Antoine Robert, associés à Brenier. Les champions en titre et désormais ex-leader du challenge, Smiechowski / Fredriksson, qui se relaient à bord de la Ligier n°22 Inter Europol Competition, s’élanceront pour leur part en deuxième ligne au côté de la Norma n°30 CD Sport de Beltoise / Melin / Foubert, toujours en embuscade. Les derniers vainqueurs en date, Wimmer / Kaiser / Bachler, sur la Ligier n°26 Wimmer Werk Motorsport, complètent le Top-5 devant la Ligier n°59 Monza Garage. On retrouvera ensuite sur la grille la Ligier n°33 Inter Europol Competition de Scheuschner / Müller Crepon, la Ligier n°95 Team Virage de Enqvist / Rattenbury, la Norma n°39 Graff de Carde / Beck / Panepinto et la deuxième Ligier Team Virage, la n°94 de Caouette / Valenza / Silva. Au tableau des PFV, on notera la pole position de la Foenix n°87 Solution F de Faure / Cochet, devant la Renault R.S. 01 n°16 DEMJ de Sarrailh / Mugelli, tandis qu’en GT, le meilleur chrono revient à la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet.

Challenge Endurance VHC

Honneur au leader. Au milieu des Saloon Car et après deux séances d’essais libres de 45 minutes, Emmanuel Brigand, à bord de sa Porsche 911 RSR n°91 Crubilé Sport, se paye le luxe de décrocher la pole position des VHC dans des conditions de piste dantesques en raison des violentes averses. Il devance la Porsche 911 RSR n°5 Somotec de Sébastien Morales. On retrouve ensuite une autre Porsche, la 964 RS de Cédric Torres, première de la Ferdinand Cup, et une autre 964 RSR de la FC engagée par Jean-Marie Pelletier et Hervé Glinche. Le tiercé de tête de la catégorie est complété par la Porsche 968 CS de Thierry Simon et Pascal Dro.

Challenge Funyo V de V – Course 1

Nicolas Cannard n’a ce week-end aucun calcul à effectuer. S’il veut être sacré champion, il doit impérativement gagner. Le pilote HMC Racing s’y emploie ainsi en première manche. Positionné en deuxième ligne, il surgit au départ et, à l’issue du premier tour, pointe en seconde position. Niché dans l’aileron de son rival et poleman Aurélien Robineau, il finit par prendre le meilleur sur le pensionnaire du team AGR Bleu Mercure dans le quatrième tour et conserve ensuite son leadership jusqu’à la présentation du drapeau à damier. Robineau sauve tout de même de gros points en se hissant sur la deuxième marche du podium devant Frédéric Gauchère (Wintec), revenu du diable vauvert après s’être élancé en 15e position. Jonathan Dessens termine quant à lui aux portes du Top-3 devant Eric Tessier, son équipier chez AGR Bleu Mercure, qui perdit plusieurs places au départ. En F5, on notera la victoire de Tanguy Ide (Fun’Driver), venu à bout de Gildas Quinquet (Wintec) et Yann Burguet (Sprint Motorsport), l’auteur de la pole.

Challenge Funyo V de V – Course 2

Invitée surprise des cinq dernières minutes, la pluie aurait pu chambouler toute la hiérarchie, un grand nombre de protos partant à la faute sur une piste devenue grasse et dangereuse qui nécessite une interruption avant terme. Nicolas Cannard, placé en pole, mène finalement de bout en bout, et devance Frédéric Fauchère, décidément très en verve, qui avait pris le meilleur au départ sur Aurélien Robineau. Ce dernier glisse en quatrième position sous le drapeau à damier, derrière Jonathan Dessens qui cède dans la dernière boucle face à Fauchère. Edouard Héry (Wintec), 6e sur la grille, complète le Top-5, devant Claude Chaumot (HMC Racing) et un trio AGR Bleu Mercure composé de Patrick Seille, Etienne Champetier-de Ribes et Olivier Hochet. En F5, enfin, Yann Burguet prend sa revanche et précède Tanguy Ide, le premier vainqueur du jour.

Challenge Monoplace V de V – Course 1

Dans la lutte qui oppose Nicolas Varrone (TS Corse) à Grégory Segers (Lamo Racing Car) dans la course au titre, l’Argentin prend un avantage psychologique en signant la pole position. Menacé par le Français qui prend le meilleur envol, il profite d’un restart au 7e tour pour se porter en tête et creuser légèrement l’écart au sommet de la hiérarchie du challenge. Comme à Navarra, la troisième marche du podium revient à Nicolas Melin (Formula Motorsport) qui prend la mesure du Suédois Edward Jonasson (Inter Europol Competition) dans le premier tour. Il remporte par la même occasion le classement Gentleman dans lequel il précède ses équipiers « Lebreton » et Michel Piroird. Signalons enfin le violent accrochage au départ impliquant Brice Morabito (TS Corse) et Romain Geoffroy (Lamo Racing Car), lequel a été transporté à l’hôpital et à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio