Lamo et CD Sport : les poils à gratter du Challenge Monoplace

Depuis le début de saison pour l’un, depuis Navarra pour l’autre, Lamo Racing Car et CD Sport se mêlent à la lutte aux avant-postes et bousculent les valeurs établies du Challenge Monoplace V de V.

Ces dernières années, Lamo Racing Car, fidèle des meetings de V de V Endurance Series, s’était illustré au classement Gentleman du Challenge Monoplace avec de nombreux podiums pour Sébastien Geny-Gros. Mais également dans le cadre du Challenge Funyo avec Renaud Malinconi, passé tout près du titre F5 à plusieurs reprises. En 2018, le team basé à Montauban a haussé son niveau et, grâce à Grégory Segers, redevient une équipe victorieuse, elle qui fut titrée en 2012 avec Hugo Blanchot. Elle fait ainsi désormais jeu égal avec les nouvelles écuries références que sont TS Corse ou Inter Europol Compétition. « En réalité, pas grand chose n’a changé par rapport à l’an passé, nous explique Laurent Lamolinairie, créateur et directeur de Lamo Racing Car. Ces dernières saisons nous n’avions pas les meilleurs pilotes pour jouer la gagne, mais nous avons toujours été rigoureux pour offrir les autos les plus performantes possibles. La différence, c’est qu’avec Grégory, nous parvenons à tout mettre bout à bout, et pour jouer la sécurité nous lui avons proposé une voiture neuve. Sans nous y attendre, car ce serait prétentieux, nous ambitionnions de tels résultats car nous avions décelé son potentiel durant les essais réalisés cet hiver. L’objectif est donc maintenant d’aller décrocher le titre, car les compétences, pilotes comme écurie, sont là ! » Avec quatre victoires à son compteur, dont les trois dernières à Dijon et à Navarra, Segers n’a donc pas dit son dernier mot.

CD Sport, de son côté, qui fait également les beaux jours de l’Endurance GT/Tourisme/LMP3/PFV avec une Norma M30, n’a pas encore goûté à la victoire, mais ses débuts dans la catégorie à Navarra ont été remarqués. Le pilote de l’équipe dirigée par Claude Dégremont et Laurent Cazenave, Augustin Collinot (photo ci-dessus) s’est en effet qualifié d’entrée en deuxième ligne, ponctuant ensuite la première manche au pied du podium. « Cela faisait quelques temps que nous étions sollicités pour participer à ce Challenge, nous confie Laurent Cazenave. Nous étions cependant occupés sur différents programmes, mais là nous sommes parvenus à le mettre sur pied, sans que cela désorganise l’équipe de course dédiée à la LMP3, tout en livrant une belle prestation technique et un bon encadrement au pilote. Augustin est suivi par Julien Vidot, un ancien pilote de l’équipe qui fut vice-champion de France de Formule Renault, et celui-ci le coache parfaitement. Il faut savoir qu’Augustin n’a que très peu d’expérience derrière un volant, et cela fait quelques temps qu’il s’entraîne au sein de notre école de pilotage. Sportivement, il a un fort potentiel, et humainement, c’est un garçon très agréable. C’est aussi ce qui nous a motivé à le faire rouler. » Le Mans sera-t-il le meeting de la confirmation et d’un premier podium ?

©2019 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio