Faisons le point à mi-saison sur le Challenge Endurance VHC

Le cap de la mi-saison du Challenge Endurance VHC V de V a été franchi lors du précédent meeting, organisé fin mai sur le Circuit Paul Ricard. Après quatre courses, qui s’est illustré dans les différentes catégories ? On fait le point sur les points !

Grâce aux efforts conjugués de V de V Sports, de Ferdinand Le Mag, et de l’organisateur du Saloon Car, le plateau VHC connaît cette saison une nouvelle jeunesse. Lors du coup d’envoi à Magny-Cours, près de 45 voitures se sont en effet présentés sur la grille de départ. Et ce n’est pas fini. Avec pléthore de concurrents, le vœu d’Eric Van de Vyver de faire revivre les 2 Deux Tours d’Horloge, est plus que jamais d’actualité. L’organisation d’une endurance de trois heures, hors championnat, à la rentrée à Navarra, va d’ailleurs en ce sens.

En attendant, deux meetings et quatre courses ont d’ores et déjà été disputés, à Magny-Cours, puis au Castellet. Dans la Nièvre, Emmanuel Brigand réalisa un véritable carton plein en s’adjugeant les deux victoires dans le clan des GT. Si le pilote de la Porsche 911 RSR n°91 Crubilé Sport manqua ensuite de réussite en première manche dans le Var, il termina au pied du podium de la seconde, et caracole ainsi largement en tête des Grand Tourisme. Il compte en effet 18 points d’avance sur Patrick Delannoy, auteur du doublé sur ses terres sudistes à bord de la Porsche 964 n°18 Fun Racing Team. La lutte pour la troisième marche du podium du championnat fait quant à elle rage entre Alain Bazard (Ford GT40 A.R.A Engineering) et Laurent Sabatier (Porsche 964). Avec 54 points, tous deux sont ex-aequo au classement, ayant respectivement terminé par deux fois sur la deuxième marche du podium. A Magny-Cours pour le premier, sur le Paul Ricard pour le second. Rien n’est joué, cependant, derrière, puisque Bernard Zimmer / Axel De Ferran (Alfa Romeo Giulia Spider), José et Viny Beltramelli (Chevrolet Corvette), et Julien Goujat (De Tomaso Pantera) sont au coude à coude. Notons toutefois qu’en fin de saison, deux classements seront établis : le premier pour les GT produites avant 1980, le second pour les véhicules développés après cette date.

Yann Le Calvez, par sa régularité (deux victoires et deux 2e places), domine pour sa part la catégorie Prototypes. Avec son Elva MK8 Meca Moteur qu’il partageait dans la Nièvres avec Marc Alloend-Bessand, il devance les Da Rocha père et fils, Frédéric et Nicolas, associés dans le cockpit de la superbe Lucchini BMW 3L TA Auto Sport. On retrouve ensuite au pied du podium la March 81 S Equipe Palmyr de « Nelson » et Christophe Kubryk, puis la Lola T590 Foretz 42 d’Eric Balay et David Thiollier.

Dans le clan des Porsche de la Ferdinand Cup, enfin, Thierry Hamon et Stéphane Enout (944 Turbo), auréolés de deux victoire, d’une deuxième et d’une troisième place, mènent logiquement au classement, avec 30 points d’avance sur la Porsche 964 RS Team Flatmotors de Jean-Marie Pelletier, auteur de deux podiums. A Magny-Cours avec Jean-Jacques Loison, au Castellet avec Hervé Glinche. Gilbert Daumas, au volant de sa rutilante 968 RS Turbo, signa le doublé sur ses terres varoises et occupe la troisième marche du podium provisoire. Mais rien n’est joué là encore, car sont groupés en quatrième position l’équipage de la Porsche 911 3,0 l RS Exclusive Racing, Pascal Dro / Franck Laga, et celui de la Porsche 911 RSR Bakerstreet Racing, Ambroise Dupont / Arnaud Colson.

Avec de nouveaux concurrents attendus dans ces trois catégories lors de la prochaine manche, l’escale dijonnaise, organisée du 29 juin au 1er juillet, promet d’apporter son lot de surprises !

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio