Dijon-Prenois – Présentation : un peu de sport avant les vacances

L’heure de la trêve estivale n’a pas encore sonné pour les concurrents des V de V Endurance Series qui ont rendez-vous en ce week-end du 29 juin au 1er juillet sur le rapide circuit de Dijon-Prenois.

C’est devenu une tradition ces dernières années, le tracé bourguignon est le terrain de jeu des équipes et pilotes des meetings organisés par Eric Van de Vyver avant de profiter d’un repos bien mérité. Dijon-Prenois figurait autrefois au calendrier de la F1 et propose 3,800 km de montagnes russes, où la vitesse tient plus que partout ailleurs le premier rôle. Pas que dans la longue ligne droite des stands, mais également dans toutes les courbes, comme les S de la Sablière, la Bretelle, Combe et Pouhon où la moindre erreur est proscrite. Les prévisions sont clémentes pour le week-end à venir, mais pour peu que la pluie s’invite à la fête (sur la piste, mais également, comme toujours, dans le paddock), les concurrents devront faire face à l’un des plus gros challenges de la saison !

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV V de V

Rien ne semble pouvoir enrayer la marche triomphale d’Inter Europol Competition. Déjà double champion en titre, le team polonais débuta la saison avec des places d’honneur. Mais pour justifier le statut de leader du duo Smiechowski / Still, associé à bord de la Ligier JSP3 n°22, à leur arrivée sur le Circuit Paul Ricard, l’écurie a ouvert son compteur de victoires 2018 sur le tracé varois. L’équipage compte ainsi désormais 24 points d’avance sur leur équipier allemand Paul Scheuschner à bord de la Ligier n°33. En l’absence de la Ligier n°4 Cool Racing, le trio de la Ligier n°77 Graff, Page / Garcia / Sanjuan, leader du classement Prestige, tient une occasion rêvée de s’emparer de la troisième marche du podium. Mais c’est également l’objectif de Vincent Beltoise, pilote de la Norma M30 n°30 CD Sport et poleman au Castellet, qui fera équipe avec Fabien Lavergne et Nicolas Mélin. Il faudra cependant également compter sur la Ligier n°26 Wimmer Werk Motorsport de Wimmer / Kaiser / Klaus, qui reste sur deux podiums consécutifs, dont une victoire à Magny-Cours ; la Norma n°39 Graff de Chartier / Trouillet ; ou la Norma n°72 TFT d’Arnold et Maxime Robin / Paillot, sur le podium dans le Var. Soulignons part ailleurs la deuxième apparition de la Ligier n°84 SRT 41 de Ben Moussa / Aoki / Bailly, l’équipage engagé dans le cadre de la filière Frédéric Sausset « Un Volant pour tous » (photo) et qui reste sur un podium en Prestige.

Dans le clan des PFV, la lutte promet de faire rage entre la Renault R.S. 01 DEMJ de Sarrailh / Mugelli (n°16) et les FOENIX Solution F de Van de Vyver / Pourquie /Charriol (n°11) et Faure / Perroy / Cochet (n°87). Tout comme en GT, où la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet et la Lamborghini Huracan GT3 n°46 AB Sport Auto de Teneketzian / Carugati / de Narda ne cessent de nous régaler depuis deux ans.

Challenge Endurance VHC V de V

43 voitures, réunissant les concurrents VHC, Ferdinand Cup et Saloon Cars, sont couchées sur la liste des engagés de ce rendez-vous bourguignon. Il y a aura donc embouteillage au départ des deux courses d’une heure ! L’occasion rêvée de voir évoluer en piste de belles anciennes, telles la Ford GT40 A.R.A. Engineering d’Alain Bazard, la Jaguar Type E de Didier Robin ou l’Austin Healey de Jean-Luc Sonnier, de retour dans le Challenge aux côtés des habituelles Porsche 911 RSR de Bernard Moreau, Alfa Romeo Giulia Spider de Zimmer / De Ferran ou Porsche 911 2,0 l des féminines Séverine Moreau et Carol Quiniou. La Ferdinand Cup s’étoffe pour sa part en accueillant 12 Porsche. Parmi lesquelles la 944 turbo des leaders Enout / Hamon, la 964 3,0l RS de Pelletier / Glinche, ou les 911 RSR et RS de Dupont / Noiret et Laga / Dro. Sans oublier le contingent de 968 emmené par Gilbert Daumas, doublement victorieux au Paul Ricard, ou les Simon père et fils. Chez les Saloon Cars, enfin, pléthore de BMW, Audi, Caterham, Venturi ou Lotus seront à voir à l’œuvre. Une superbe répétition avant l’épreuve de trois heures, à la rentrée, sur le circuit espagnol de Navarra.

Challenge Funyo V de V

HMC Racing ? AGR Bleu Mercure Racing Team ? Le duel reprend à Dijon, avec en tête de liste dans ces deux écuries Nicolas Cannard et Eric Tessier, respectivement leader et deuxième au classement du Challenge. Le premier aura l’avantage d’évoluer à domicile, et nous avons pu témoigner l’an passé de sa supériorité sur ses terres. Mais au sein de l’écurie bretonne, la résistance des SP05 s’organise, puisqu’outre Tessier, Patrick Seille, Jonathan Dessens et Aurélien Robineau enchaînent les podiums depuis le début de saison, notamment ce dernier qui reste sur un « hat-tick » au Castellet. Le match entre ces deux équipes est cependant arbitré par Nicolas Sturm et Cyril J&L Pure Racing, dans le Top-10 provisoire, et qui portent les couleurs de AVEC Motorsport et J&L Pure Racing. Dans les rangs des F5, enfin, l’avantage revient pour l’heure à Yann Burguet (Sprint Motorsport) devant Jean-Marie Huet (Fun’ Driver).

Challenge Monoplace V de V

Une vingtaine de Formule Renault 2.0 est attendue ce week-end, et les courses promettent d’être animées sur cette piste où l’aspiration est reine. Leader avant le Paul Ricard alors qu’il occupait préalablement les rangs d’Inter Europol Competition, l’Argentin Nicolas Varrone a prouvé que son passage chez TS Corse ne l’avait pas perturbé puisqu’il signa un retentissant tripé. Il est désormais talonné avant Dijon par le Suédois Edwar Jonasson, nouveau fer de lance de l’équipe polonaise, tandis que le tiercé de tête est complété par Grégory Segers qui porte haut, cette année, les couleurs de Lamo Racing Car. Pietro Peccenini (TS Corse), premier au classement des Gentlemen, figure pour sa part au pied du podium général, devançant les duettistes de Formula Motorsport que sont Michel Piroird et Vincent Iogna, et Guillaume Veyrat – 4e Gentleman – qui souligne les encourageants débuts d’AGR Bleu Mercures dans le Challenge Monoplace V de V.

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio