Dijon – Jour 3 : Un final sous le signe de l’endurance !

Beau programme de course en ce dimanche sur le Circuit de Dijon-Prenois, avec la tenue des deux courses de 4 heures des Challenges Européens Endurance Proto et Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV. Sous le soleil, « of course », que l’on espère retrouver lors de la rentrée à Jarama, du 1er au 3 septembre.

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV V de V

LMP / PFV : Et de deux pour la Ligier n°9 Duqueine Engineering !

Nelson Panciatici et Lucas Legeret, associés à bord de la Ligier JSP3 n°9, deviennent en Bourgogne les premiers pilotes à remporter deux courses cette saison. Le duo profite d’une série de passages obligatoires par les stands en début de course pour ensuite animer la dernière heure et demie et terminer avec une avance conséquente d’un tour sur la Ligier n°735 BHK Motorsport. Le duo de la structure italienne, Dracone / Pommer, inaugure ainsi son premier podium dans le Challenge qu’ils ont découvert lors de la première escale 2017 à Barcelone. Le prototype était sous la menace de la Ligier n°22 Inter Europol Competition de Smiechowski / Still, mais le team polonais sait se contenter de cette 3e place, synonyme de points importants au championnats, puisque « Kuba » reprend quelques points à ses principaux rivaux, Trouillet, Gauvin et Deguffroy qui concluent cette épreuve au pied du podium après avoir été de sérieux prétendants à la victoire. Autre écurie qui peut nourrir des regrets, N’Race voit sa Ligier n°93, confiée à Fontaine / Decultot / Perroy, terminer au 7e rang, derrière la Ligier n°33 Inter Europol Competition de Scheuschner / Bourgois et la Norma n°20 DB Autosport de Foubert / Wolff / Maulini.

Dans le clan des PFV, nous avons assisté à une hécatombe, puisque les Ginetta G57 n°52 Simpson Motorsport (Sanders / Fielding) et n°57 Pegasus Racing (Muston / Simpson) ont été trahies par leur mécanique, à l’instar des n°32 Simpson Motorsport de Tomlinson / Robertson et n°29 Pegasus Racing de Schell / Raffin / Caussanel qui rallient tout de même l’arrivée et grimpent sur les deux premières marches du podium.

GT / Tourisme : Visiom retrouve le chemin de la victoire

Lauréats du Challenge la saison passée, Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet inaugurent enfin leur palmarès 2017. A bord de la Ferrari 488 GT3 n°1 et malgré un Stop & Go, le trio termine avec une confortable avance sur la Ferrari 458 GT3 n°44 CMR with Sport Garage de Mouez / Loger / Petit. En raison d’un petit problème qui l’incita à la prudence, la Lamborghini Huracan GT3 n°46 de Teneketzian / De Narda complète le podium et doit conserver son leadership. Enfin, après en avoir décousu avec les GTV1 et démontré ses qualités, la SF17 V8 Charriol n°96 de Charriol / Faure / Chardonnet remporte le classement S1.

4 Heures Endurance Proto V de V : La revanche de la Norma n°6 TFT

Dominatrice de la précédente épreuve sur le Circuit Paul Ricard, la Norma M20 FC n°6 de l’écurie TFT, confiée à Bruno Bazaud, Philippe Thirion et Denis Caillon, fut victime d’un petit souci technique qui annihila leurs chances de s’imposer. Mais pas à Dijon, où leur superbe parcours est récompensé par la victoire, acquise en dépit d’un Stop & Go à quelques minutes de la présentation du drapeau à damier. Ce succès s’accompagne de celui de la catégorie Prestige dans lequel le trio accentue son leadership. Preuve que ce circuit de Dijon-Prenois était taillé sur mesure pour cette catégorie, la Norma n°5 de leurs équipiers Cimadomo / Rihon / Phillips les accompagnant sur la deuxième marche du podium général.

Initialement 3e, la Norma n°40 Equipe Palmyr écope d’une pénalité de 40 secondes + 1 tour pour non respect de l’article 4.2.3.7.1 relatif aux handicaps. Cela élève donc la Norma n°21 DB Autosport de Bassora / Monclair / Maulini au 3e rang et le trio peut ainsi repartir avec la satisfaction du devoir accompli sur les terres de l’écurie. La n°22 victorieuse au Castellet de leurs équipier Delafosse / Vaucher / Accary ne connaît pas la même réussite mais, malgré une pénalité et un Safety Car inopportun, se classe 6e.

Quatrième à l’arrivée, le duo de la Norma n°41 Equipe Palmyr, Croullet / Rosati, complète le tiercé de tête du Prestige devant la n°40, finalement 5e. La Norma n°2 TFT des leaders du Challenge, Vilarino / Ferté / Illiano, a été retardes à cause d’une sortie de piste après 1h30 de course. Sa remontée s’achève en 6e position, devant la voiture sœur, la n°8 de Capillaire / Creed / Melnikov, qui écope d’un Stop & Go de 45 secondes à moins de dix minutes du damier. CD Sport est pour sa part une nouvelle fois trahi par la mécanique, et alors que la n°14 de Bole-Besançon / Scheier / Taittinger avait toutes les chances de s’imposer, elle doit se résoudre à concéder une dizaine de tours dans sa mésaventure. Soulignons, enfin, l’excellente prestation de Grégory Striebig qui, associé à son frère Rémy et à Raffin, porta haut les couleurs de Lamo Racing Car en tête du classement durant la première heure.

©2020 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio