Dijon – Jour 1 : Douce mise en jambe

Certes, il a fait chaud pendant cette première journée des V de V Endurance Series sur le circuit de Dijon-Prenois. Mais ce n’est rien en comparaison des prévisions météo pour le reste du week-end. Les conditions étaient donc idéales pour faire chauffer les moteurs avant d’entrer dans le vif du sujet des courses !

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV V de V

Journée studieuse pour les animateurs du plateau phare des meetings V de V qui ont profité du total de 3h30 de temps de piste pour prendre leur marque. Lors de la première séance, le meilleur chrono revient ainsi à la Ligier JS P3 n°26 Wimmer Werk Motorsport de Wimmer / Kaiser / Klaus, apparue au sommet de la hiérarchie en toute fin de séance au détriment de la Norma M30 n°21 DB Autosport de Bassora / Bèche / Perissel. Le prototype de l’écurie bourguignonne, laquelle évolue ce week-end sur ses terres, prend néanmoins sa revanche dans la seconde séance, devançant cette fois la Ligier n°95 Team Virage de Enqvist / Rattenbury. Si le team Viper Niza Racing, avec sa n°65 confiée à Khoo / Moore, se place d’abord en embuscade avec la 3e place devant la Norma n°30 CD Sport de Beltoise / Lavergne / Mélin, on assiste l’après-midi à un tir groupé des Ligier n°22 et 33 Inter Europol Competition de Smiechowski / Fredricsson (rappelons-le, les leaders du championnat) et Scheuschner / Ludwig.

En PFV, l’avantage revient le matin à la Foenix n°87 Solution F de Faure / Charriol / Cochet, puis quelques heures plus tard à la Renault R.S. 01 n°16 DEMJ de Sarrailh / Mugelli. Par deux fois, le tiercé de tête est complété par la Foenix V de V Sports de Van de Vyver / Pourquié / Zacchia. A souligner qu’évoluait hors classement, dans le cadre de ses essais, la nouvelle et magnifique Ligier JSP4 développée par Onorak.

Dans le clan du GTV1, enfin la journée est dominée par la Lamborghini Huracan GT3 n°46 AB Sport Auto de Teneketzian / Carugati / De Narda face à la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet.

Challenge Endurance VHC V de V

45 minutes sont au programme des essais libres du jour. Multiple champion de la spécialité, Bernard Moreau (Porsche 911 RSR) se rappelle à notre bon souvenir en signant le meilleur chrono des VHC, derrière l’Audi Quattro de Fabrice Lefebvre, fer de lance du Saloon Car. On pointe ensuite derrière Moreau les deux Elva MK8 Mécamoteur respectivement conduites pas Yann Le Calvez et Marc Alloend-Bessand, les deux hommes qui faisaient cause commune à Magny-Cours et qui domine aujourd’hui le classement Prototypes. Au sein du plateau de la Ferdinand Cup, qui s’étoffe avec 12 voitures en piste, le chrono de référence revient à la Porsche 911 RSR de Dupont / Noiret devant la Porsche 944 Turbo de Enout / Hamon. Le tiercé de tête est complété par la Porsche 968 RS Turbo de Gilbert Daumas, l’homme fort du Paul Ricard.

Challenge Funyo V de V

S’il céda le haut du classement de la première séance d’essais libres à Jonathan Dessens (AGR Bleu Mercure, en photo), Nicolas Cannard, qui s’était d’abord contenté du 5e temps et qui évolue chez lui, n’a ensuite laissé que des miettes à ses rivaux. C’est ainsi qu’il s’empare de la pole position en 1’20’’113, 0’’129 devant Dessens qui se positionne ce week-end comme son plus sérieux adversaire. AGR Bleu Mercure réalise ensuite un tir groupé aux 3e et 4e places avec Aurélien Robineau – lequel reste sur trois succès consécutifs au Castellet – et Eric Tessier. Frédéric Fauchère, pour le compte de Wintec, complète ensuite le Top-5 devant Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure) et Nicolas Sturm (AVEC Motorsport). En F5, enfin, le meilleur temps revient à Yann Burguet (Sprint Motorsport).

Challenge Monoplace V de V

Un duo se détache aux avant-postes du Challenge Monoplace. Nicolas Varrone (TS Corse), dominateur des deux séances libres devant Grégory Segers (Lamo Racing Car), poursuit sa mainmise en qualifications et signe une nouvelle pole position devant le même Segers. Au troisième rang, si Alexandre Bardinon (Formula Motorsport) s’était affirmé comme le troisième homme en essais, c’est à Edward Jonasson (Inter Europol Competition) d’occuper ce rang sur la grille de départ de la première course. Au tableau des Gentlemen, le chrono de référence est à mettre au crédit de Nicolas Mélin (Formula Motorsport), 4e au général, devant « Lebreton » et Michel Piroird, pensionnaires du team Formula Motorsport.

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio