Des débuts prometteurs pour la Filière Frédéric Sausset au Castellet

La Filière Frédéric Sausset débute sa saison en saluant le drapeau à damier après une prestation enthousiasmante aux 4 Heures du Paul Ricard, troisième manche de la saison 2018 des V de V Endurance Series.

Les Essais

Lors des trois séances d’essais libres et lors de la séance qualificative, les pilotes ont fort à faire : appréhension du circuit, réglages de la voiture, recherche d’un niveau optimal de confort au volant… le travail ne manque pas. « Nous avons reçu la voiture il y a moins de trois semaines. Nous avons tout à apprendre », indique Frédéric Sausset. « Nos pilotes et notre équipe se rodent. Cela va prendre du temps mais nous sommes là où je nous attendais » ajoute-t-il.

Takuma Aoki qualifie la voiture en vingtième position de la catégorie LMP3 avec un temps de 2:08.478. « Quatre séances d’essais sont insuffisantes pour effectuer tout notre programme » déclare le japonais. « On doit encore apprendre beaucoup du comportement de la Ligier. Je ne sais pas où se trouvent ses limites mais je suis convaincu que l’on peut encore gagner de nombreuses secondes en piste. On devrait être beaucoup mieux en course. Ce qui nous importe maintenant, c’est de rouler en sécurité et de voir le drapeau à damier dimanche. »

La Course

Takuma Aoki prend un départ tonitruant depuis la 27e position. A la fin du premier tour, le japonais est en 21e position. Il remonte ensuite dans le classement tout au long de la première heure de course et pointe même à un moment en 15e position.

Il laisse le volant à Nigel Bailly au 32e tour alors qu’il était en 17e position. L’arrêt au stand dura plus de cinq minutes et le belge repart en 23e position.
13 tours plus tard, un tête-à-queue avant la ligne droite des stands fait perdre une grosse minute et une place supplémentaire à la #84.

Le dernier changement de pilote a lieu au 65e tour, après la mi-course. Snoussi Ben Moussa se maintient en 24e position à la sortie des stands. Le français adopte alors un rythme de course élevé. ll établit même le tour le plus rapide du week-end de la #84 en 2:05.084, à quelques encablures de l’arrivée.

La #84 est finalement saluée par le drapeau à damier en 23e position au général, 17e dans la catégorie LMP3 et 3e de la catégorie LMP3 Prestige.

« C’est une réelle émotion pour toute l’équipe » indique Frédéric Sausset après avoir quitté le podium. « Nous avons tous travaillé énormément pour être prêt ce weekend. Ce fut une course pratiquement sans faute avec en définitive un résultat un peu au-delà de ce que nous attendions. Nous avons prouvé que nous avions notre place dans ce championnat et à ce titre, l’objectif est rempli. Les multiples témoignages que nous avons reçu des autres pilotes, teams et média nous donnent une énergie folle. Nous avons déjà hâte d’être à Dijon le mois prochain. La Filière Frédéric Sausset a d’ores et déjà marqué l’histoire du sport automobile. A nous de nous perfectionner et montrer que l’aventure débutée en 2016 a toute sa légitimité dans l’élite de l’Endurance ».

Prochain rendez-vous pour La Filière : les 4 Heures d’Endurance de Dijon-Prenois (France) les 29/30 Juin et 1er Juillet 2018.

D’après le communiqué SRT41

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio