Circuit Paul Ricard – Jour 1 : Chaude mise en jambe

Le soleil du Castellet, théâtre du troisième meeting de la saison 2017 des V de V Endurance Series, et des températures supérieures à 25°C, ont accueilli aujourd’hui l’ensemble des plateaux. Le thermomètre doit encore grimper durant les deux prochains jours, pour les qualifications et les courses, augurant une ambiance de feu ce week-end dans le Var !

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV V de V

GT / Tourisme : La Lamborghini AB Sport Auto se sent pousser des ailes

La victoire de Portimao a-t-elle boosté le moral de la structure de Bruno Abric ? Toujours est-il que cette journée de lancement sur le Circuit Paul Ricard a été dominée, en GTV1, par la Lamborghini Huracan GT3 n°46 de Teneketzian / De Narda à l’issue des deux séances. La belle italienne devance par deux fois deux machines conçues de l’autre côté des Alpes, d’abord la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet, puis une autre Lamborghini, alignée par Ebimotors pour Busnelli / Babini, les vainqueurs de Magny-Cours 2016 de retour en V de V. CMR with Sport Garage et la Ferrari 458 GT3 n°44 des leaders provisoires du Challenge, Mouez / Loger, associés ce week-end à Sylvain Debs, reste pour sa part dans le match, et saura saisir la moindre occasion de pouvoir prétendre à un nouveau podium. Soulignons, enfin, les excellentes performances de la SF10 V8 Volvo n°96 Solution F de Charriol / Pourquie / Chardonnet, première de la catégorie S1, qui se mêla aux GTV1 tout au long de ce vendredi.

LMP / PFV : Ginetta, Norma, Ligier… une belle diversité aux avant-postes

Les Ginetta G57 ont frappé fort durant ce premier jour en se hissant par deux fois au sommet de la hiérarchie de la catégorie PFV. Le matin, cette performance revient à Nova Race et à la n°99 de Hibbert / Winslow / Koutsoumidis, relayée l’après-midi par la n°6 Simpson Motorsport de Simpson / Murray. Nous soulignerons dans ce classement la présence de deux Renault R.S. 01 Trophy, la n°28 de R-ace GP parvenant par deux fois à prendre la mesure de la n°45 AB Sport Auto de Carugati / Pillon. En LMP, enfin, la Norma M30 n°20 DB Autosport s’adjuge son premier meilleur temps avec Foubert / Wolff / Maulini, mais doit se résoudre à céder celui de la deuxième séance d’essais libres à la Ligier JS P3 n°9 Duqueine Engineering de Duqueine / Legeret / Panciatici. Ce matin, le prototype français avait été devancé par la Ligier battant pavillon polonais, la n°22, engagée par Inter Europol Competition pour Smiechowski / Elkmann.

6 Heures Endurance Proto V de V : TFT dégaine, DB Autosport observe

Championne en titre, victorieuse des deux premières manches à Barcelone et Portimao, la Norma M20 FC n°2 du team TFT que se partage le trio Vilarino / Ferté / Illiano poursuit sur sa dynamique en dominant les deux séances libres de la journée. Par deux fois, elle devance la Norma n°22 DB Autosport de Delafosse / Vaucher / Accary qui aura à cœur de concrétiser en qualifications et en course les performances réalisées depuis le début de saison. CD Sport et Equipe Palmyr restent toutefois en embuscade, les deux écuries enregistrant chacune un Top-3, la première avec la Norma n°14 de Bole-Besançon / Scheier / Taittinger, la seconde avec la n°40 de Mondolot / Zollinger / Thuner. Signalons également la 5e place signée cet après-midi par la Norma n°9 du Graff, confiée à Marroc / Trouillet / Fort. Dans le clan du Prestige, enfin, les leaders Bazaud / Thirion / Caillon (Norma n°6 TFT) s’illustrent en EL1 devant Richard / Papin / Redais (Norma n°66 RC Formula), mais cèdent leur première position dans la deuxième session à Cochet / Kirchdoerffer / Faure (Norma n°31 CD Sport).

Challenge Funyo V de V : Quelet vs Cannard, le match reprend, Boulain en arbitre

Meilleur chrono de la première séance libre, Arlan Boulain (AGR Bleu Mercure), malchanceux lors des premiers meetings, se fera un plaisir de contrarier la lutte opposant son équipier Jean Quelet à Nicolas Cannard (HMC Racing), lesquels se sont distingués en EL2 à bord de leur SP05. N’oublions cependant pas Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure), respectivement 2e et 3e des deux séances, ou Antoine Weil (HMC Racing) qui auront également leur mot à dire. Au tableau des F5, Renaud Malinconi (Total Cloud), qui totalise 4 victoires en 2017 mais qui a manqué de réussite au Portugal, réalise le carton plein. Il précède en premier lieu Thomas Despretz (Wintec) et Patrick Seillé (AGR Bleu Mercure), puis Christian Camboulive et Philippe Roth, tous deux pensionnaires de l’écurie HMC Racing. Au sein d’un plateau d’une quarantaine de concurrents, en qualifications comme en courses, les prétendants seront toutefois nombreux.

Challenge Monoplace V de V : Il fallait se prénommer Gilles aujourd’hui !

A la vue de la hiérarchie des deux séances d’essais libres, il est pour l’heure impossible de livrer le moindre pronostic sur les forces en présence. Au meilleur chrono de Gilles Heriau (Formula Motorsport) en EL1, succède en effet le temps de référence établi par Gilles Magnus (R-ace GP), le pilote qui avait débuté ici même en V de V il y a douze mois et que l’on retrouve ce week-end sur la grille du Challenge. L’écurie de Fontenay-le-Comte, dominatrice de la précédente épreuve au Portugal, s’est par ailleurs illustrée en plaçant trois de ses quatre pilotes, Logan Sargeant, Michael Benyahia et Magnus, dans les talons d’Heriau. L’après-midi, les honneurs du Top-3 reviennent ensuite à Diego Bertonelli (TS Corse) et Moritz Müller-Crepon (Heuri Rennwagen), deux concurrents que l’on peut attendre parmi les hommes forts. En Gentleman, enfin, le match entre « Lebreton » (Formula Motorsport) et Pietro Peccenini (TS Corse) promet d’être arbitré par Xavier Benecchi (Formula Motorsport) et son équipier Michel Piroird, en tête de la catégorie en EL2.

©2020 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio