Castellet – Jour 3 : Bouquet final

Le thermomètre n’a cessé de grimper depuis vendredi, et c’est sous une chaleur torride que s’est conclue, sur le Circuit Paul Ricard, le troisième meeting 2018 des V de V Endurance Series.

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV V de V

Ils occupaient la tête du championnat mais ne s’étaient encore pas imposés cette saison. C’est désormais chose faite pour Jakub Smiechowski et Pontus Frederiksson qui offrent cette première victoire 2018 à Inter Europol Competition et la Ligier JSP3 frappée du numéro 22. Le point final d’un parcours studieux, puisqu’ils pointaient en tête dès la fin de la deuxième heure et n’ont commis aucune erreur. Smiechowski écrit ainsi une nouvelle ligne à son palmarès varois puisqu’il s’était déjà imposé sur cette piste en 2016.

L’équipage devance une autre Ligier, alignée par les Autrichiens de Wimmer Werk Motorsport pour Wimmer / Kaiser / Klaus. Le prototype anime la fin de course, remonte sur la tête, mais échoue à 44 secondes. Sur la troisième marche du podium figure la première Norma M30, la n°72 TFT de Maxime et Arnold Robin / Paillot. Sans un drive-through, ils auraient sans doute pu prétendre à la 2e place, mais doivent finalement surveiller le retour en force de la Norma n°30 CD Sport des polemen Beltoise / Guilvert / Melin. Revenue à 5 secondes à l’entame du dernier tour, elle est néanmoins frappée par la foudre et s’arrête à quelques mètres de la ligne d’arrivée. Le trio conserve sa 4e place devant la Ligier n°99 N’Race de Costa / Carmes / Panepinto et la n°33 Inter Europol Competition de Scheuschner / Michel / Christodoulou. Cette dernière aurait pu offrir le doublé au team polonais, mais un Stop & Go les repoussa dans un peloton qui n’a pas manqué d’animation, et le scénario de rebondissements !

Dans le clan des GT, Visiom avait annoncé avant le départ que sa Ferrari 488 GT3 n°1, confiée aux triples champions Pagny / Perrier / Bouvet, s’imposerait. Et c’est ce qu’elle fit, précédant au classement la Lamborghini Huracan GT3 n°46 de Teneketzian / Carugati / De Narda. En PFV, triomphe de la Renault R.S. 01 n°16 DEMJ de Sarrailh / Mugelli qui, en raison d’une pénalité infligée en fin de parcours, termine seulement quelques secondes devant la voiture sœur de Crapiz / Savariau. Le podium de la catégorie est complété par la Foenix n°87 Solution F de Faure / Perroy / Cochet.

Signalons enfin l’excellente prestation de la Ligier JSP3 n°84 SRT41, le team de Frédéric Sausset qui avait confié, dans le cadre de sa filière réservée aux handicapés, son prototype à Snoussi Ben Moussa, Nigel Bailly et Takuma Aoki, l’ancien champion de moto.

Challenge Endurance VHC V de V – Course 2

Profitant de l’abandon du prototype Lucchini BMW 3L de la famille Da Rocha, Patrick Delanoy (Porsche 964) prend sa revanche en dominant de la tête et des épaules cette deuxième confrontation disputée sur une piste qui ne cesse de monter en température en ce dimanche matin. Il boucle en effet l’épreuve avec près de 40 secondes d’avance sur la Porsche 964 de Laurent Sabatier, devançant dans le tiercé de tête final l’Elva MK8 de Yann Le Calvez, victorieux en Proto. Bernard Moreau hisse sa Porsche 911 3.0 RSR au 5e rang, précédant une autre RSR, aux mains d’Emmanuel Brigand, la De Tomaso Pantera de Julien Goujat et la Corvette de Guillaume Schmit / Rajon. Dans le clan de la Ferdinand Cup, Gilbert Daumas (Porsche 968 RS Turbo) décroche son deuxième succès de rang, venant à bout des duos Dupont / Colson (Porsche 911) et Enout / Hamon (Porsche 944 Turbo). En Saloon Car, enfin, Alain Derognat (BMW 323i) domine Michael Desmaelz (Porsche 996) et Vincent Drouilleau (Alfa Romeo).

Challenge Funyo V de V – Course 3

On prend les mêmes aux avant-postes, et on recommence. Aurélien Robineau (AGR Bleu Mercure) et Nicolas Cannard (HMC Racing), qui s’élançait depuis la 3e place sur la grille, reprennent leur lutte, mais il était dit que cette escale serait marquée du sceau de Robineau qui l’emporte avec 9 secondes d’avance sur son rival. Ce dernier reprend tout de même les commandes du championnat avant la prochaine étape organisée dans un mois sur ses terres dijonaises. La troisième marche du podium fait quant à elle l’objet d’une superbe confrontation entre Eric Tessier (AGR Bleu Mercure), Nicolas Sturm (AVEC Motor Sport)) et Jonathan Dessens (AGR Bleu Mercure) qui s’en assure définitivement après être remonté de sa 6e place de départ. Tessier termine 4e, devant Christophe Kubryk (Equipe Palmyr), tandis qu’en F5, Gaylor Herold (J&L Pure Racing) conclut sa prestation varoise sur un hat-trick.

Challenge Monoplace V de V – Course 2

Nicolas Varrone conclut par une victoire ce week-end en tous points parfait. Le pilote TS Corse s’élance une nouvelle fois depuis la pole position, mais Grégory Segers (Lamo Racing Car) lui grille la politesse dans le premier tour. Provisoirement, toutefois, car dès la deuxième boucle, l’Argentin repasse à l’offensive et s’envole vers son troisième succès de la saison. Il prend ainsi un peu d’air au championnat devant Segers qui le seconde sous le drapeau à damier. Nicolas Melin (Formula Motorsport), après avoir pris d’entrée le meilleur sur Pietro Peccenini (TS Corse), complète le podium et remporte le Gentleman. La lutte pour la quatrième place fait rage entre Vincent Iognia (Formula Motorsport) et Edward Jonasson (Inter Europol Competition), mais l’avantage revient au premier qui se classe 2e Gentleman. Peccecini, 6e, complète pour sa part le tiercé de tête de la catégorie.

Tags:

©2018 V de V Sports organisation de courses d’endurance | Réalisation WidooStudio